Tulum : Ruines en bord de mer, baignade dans un cenote et plages de rêve

4ème étape de notre trip dans la péninsule du Yucatan et premiers pas pour nous dans la Riviera Maya , Tulum est à 4h30 de bus de Merida (250 pesos en 1ère classe). C’est, sans aucun doute, un lieu à ne pas manquer si vous comptez visiter cette région. Programme du jour : ruines en bord de mer, baignade dans un cenote et plages de rêve !

 

La plage paradisiaque de Tulum

 

La plage de Tulum s’étend sur des kilomètres de sable blanc et fin. Tellement fin qu’on dirait de la pâte à pain quand il se mélange à l’eau. L’eau, puisqu’on en parle, est d’un bleu-vert transparent à faire rêver et la plage (hors saison en tout cas) n’est pas envahie de touristes. Pour ne rien gâcher, la dense végétation aux abords de la playa est d’une beauté toute tropicale. Seul point noir au tableau, la plus grande partie du littoral est privatisée mais la plage reste relativement facile d’accès et les constructions basses et souvent en bois se fondent bien dans le décor et n’empiètent pas trop sur la plage. Le tout a vraiment des allures de paradis.

 

Plage de Tulum, Etat du Quintana Roo

Plage de Tulum, Etat du Quintana Roo

Lanchas et mer turquoise, Tulum, Quintana Roo

Lanchas et mer turquoise, Tulum, Quintana Roo

 

On nous a proposé de nous emmener en lancha faire du snorkeling sur le récif de corail et de faire ensuite un tour en mer vers les ruines. Après un premier refus, le prix est vite tomber à 150 pesos pour 2, la lancha étant peu remplie. On n’a pas hésité longtemps! Quelques beaux poissons et de jolis coraux au programme dans un cadre splendide.

 

Les ruines de Tulum

 

Les ruines de Tulum, au bout de la plage, sont accessibles sans problème à pied, à condition de ne pas s’être installé à l’autre bout de cette immense plage. Les édifices eux-mêmes n’ont rien de la grandeur de Chichén Itzá ou Uxmal mais les vestiges de cette forteresse maya (une construction unique qui témoigne de la fin de l’empire) dominent la mer du haut de la falaise. A couper le souffle ! On peut même se baigner dans cette superbe crique.

 

El Castillo, Ruines de Tulum, Etat de Quintana Roo

El Castillo, Ruines de Tulum, Etat de Quintana Roo

La petite plage des Ruines de Tulum, Etat de Quintana Roo

La petite plage des Ruines de Tulum, Etat de Quintana Roo

Iguane, Ruines de Tulum, Etat de Quintana Roo

Iguane, Ruines de Tulum, Etat de Quintana Roo

Sans la baignade, 1h suffit pour la visite. Comptez 57 pesos en plein tarif.

 

Le pueblo

 

Le pueblo de Tulum, distant de la plage de 3km, n’est pas des plus typiques. Ici, pas de zócalo ni de grande cathédrale. S’il est en majorité composé d’hôtels et de restaurants, il est cependant plutôt tranquille. En rien comparable à l’agitation de Cancun.

Pour rejoindre la plage, il y a plusieurs options :en taxi (50 pesos más o menos), en combi (2 ou 3 départs dans la matinée et début d’aprem uniquement), en vélo, ou en stop (ce qui a très bien fonctionné pour nous).

Le petit conseil économique du jour, c’est donc faire du stop pour le trajet pueblo-playa : la route est très fréquentée, le coin est relativement sûr et le tout est gratuit.

Bon plan hébergement, l’auberge de jeunesse The Weary Traveler: 325 pesos la double au confort sommaire mais petit déj copieux à faire soi-même et combi pour la plage proposé, entre autres. Possibilité de cuisiner sur place aussi, location de vélo (chère), etc…

Très convivial, c’est le lieu de rencontre de beaucoup de voyageurs, des anglophones majoritairement.

Avantage: code de réduction avec 5% de remise sur le deuxième séjour, qu’il est aussi possible de donner à d’autres voyageurs, des amis qui s’y rendent ensuite, par exemple.

Côté restos : pas de problème pour trouver des restos bons marchés, le village en foisonne.

 

El Gran Cenote

 

Le « Grand » Cenote, comme indiqué (bizarrement) en français sur le panneau, est à 3km de Tulum sur la route de Coba. Il est vraiment joli. Dommage qu’il y ait pas mal de touristes et que l’entrée soit chère (100 pesos), sans compter la location facultative de l’équipement de snorkeling (120 pesos). Le snorkeling à cet endroit n’est d’ailleurs pas forcément incontournable, l’eau étant assez transparente. Prenez le temps de juger par vous-même. La végétation à l’intérieur et au-dessus du cenote, accompagnée de magnifiques oiseaux, donnent un certain charme au lieu. On fait vite le tour mais il est très agréable d’y rester un moment, au frais. De là, on peut faire du stop pour rejoindre Tulum ou, du moins, le crucero (croisement). La meilleure solution st sûrement d’attendre qu’une voiture parte du parking du cenote vers Tulum pueblo. Pas toujours évident malheureusement.

 

El Gran Cenote, près de Tulum, Etat de Quintana Roo

El Gran Cenote, près de Tulum, Etat de Quintana Roo

 

Aux alentours de Tulum, ne manquez pas Akumal pour une petite plongée avec des tortues pesant jusqu’à 300 kilos!

 

Pour la suite du voyage et une visite des ruines de Coba, c’est par ici…

Pour plus de photos de Tulum, c’est par là…

Et pour revenir au résumé de notre séjour dans le Yucatán

 

A propos de l’auteur

Je m'appelle Colin, je suis étudiant et amateur de voyage. En 2012, j'ai réalisé un échange universitaire de 5 mois à Guadalajara, la 2ème ville du Mexique. Pourquoi ce blog? Pour partager ma passion pour le Mexique, vous aider à préparer votre voyage et, si possible, vous faire rêver !