San Cristóbal de las Casas et ses environs

San Cristóbal de las Casas

 

 San Cristóbal est sûrement l’une des seules villes au Mexique où l’on voit des Mexicains en doudoune par une fin de mois de mars. À 2140 m d’altitude, les soirées ne sont pas vraiment « calientes » ! Si l’on rajoute à cela des pluies fréquentes, même hors saison, on obtient un climat bien moins clément que dans le reste du pays (et c’est rien de le dire !).

Il n’empêche, San Cristóbal est très agréable. Le plus sympa à faire, c’est sûrement les marchés : el Gran Mercado ou el mercado de Artesanía sont typiques et peu chers (surtout le grand marché). Les indiens tzotziles des pueblos alentours viennent y vendre leurs produits. Beaucoup ne parlent pas ou mal espagnol. Il est par ailleurs difficile de prendre des photos : un refus sur 2 demandes pour ma part. L’attrait est pourtant grand devant les magnifiques tenues traditionnelles arborées. Au marché d’artisanat, vous trouverez largement de quoi ramener des souvenirs: hamacs, sacs, tanneries, tissus colorés, bijoux, poupées à l’effigie du mouvement zapatiste,… Les tissus sont bizarrement les mêmes d’une boutique à l’autre. Ils ne semblent pas pour autant importé de Chine mais la production doit probablement venir de pueblos spécifiques de la région ou bien du Guatemala.

 

Rue colorée, San Cristóbal de las Casas, Chiapas

Rue colorée, San Cristóbal de las Casas, Chiapas

Gran mercado, San Cristóbal de las Casas, Chiapas

Gran mercado, San Cristóbal de las Casas, Chiapas

Manifestation, San Cristóbal de las Casas, Chiapas

Manifestation, San Cristóbal de las Casas, Chiapas

 

 

Conseil pour l’hébergement: on a essayé et adoré l’hôtel Qhia, à côté del Gran Mercado. Ambiance routard assurée, prix difficiles à battre, accueil plus que sympathique et déco originale. Sinon, dans la gamme au-dessus, de superbes logements sur Airbnb.

 

Les environs de San Cristóbal de las Casas

 

 Dans le coin, les deux pueblos les plus « classiques » à faire sont San Juan Chamula et Zinacantán.

 Pas de chance pour nous, à San Juan Chamula  on est tombé le jour du meeting de Peña Nieto, candidat à la présidentielle pour le PRI (Partido Revolucionario Institucional). Les rues étant inhabituellement pleines de monde, on n’a donc pas vraiment pu tâter l’atmosphère locale. Si le marché semble valoir le coup, il paraît cependant que le village est touristique au point d’avoir perdu son âme.

 Pour ce qui est de Zinacantán, on a été accueillis dès l’arrivée par une ado tzotzile d’une quinzaine d’annés en tenue traditionnelle mais parlant bien espagnol. Elle nous a proposé la visite de sa maison, qui fait office d’atelier de tissage. On a eu droit à une petite démonstration mais les tissus étaient sensiblement les mêmes qu’à San Cristóbal et, celle-ci nous ayant affirmé qu’ils ne les vendaient pas là-bas, cela nous a laissé quelques doutes quant à l’authenticité de la « fabrique »… Bon, en tout cas, les tissus sont magnifiques. Au bord du ruisseau traversant le village, on peut voir des femmes tzotziles lavant leur linge à l’ancienne. Dommage que l’appareil photo soit aussi mal perçu. Le village produit également des fleurs, des roses notamment.

Pour la suite du voyage vers les ruines de Chinkultic et les lacs de Montebello, c’est par ici…

Pour plus de photos du Chiapas, c’est par là…

Et pour revenir au sommaire de notre voyage de trois semaines au Mexique

 

A propos de l’auteur

Je m'appelle Colin, je suis étudiant et amateur de voyage. En 2012, j'ai réalisé un échange universitaire de 5 mois à Guadalajara, la 2ème ville du Mexique. Pourquoi ce blog? Pour partager ma passion pour le Mexique, vous aider à préparer votre voyage et, si possible, vous faire rêver !

  • Chengdu

    bonjour, je suis aller au Chiapas et a Chamula en 2000, c’était le mexique profond, a Chamula , en descendant de la voiture de location nous avons étés encerclés par des enfants ou il était difficile de savoir s’ils étaient accueillants ou pas ,après plusieurs hésitations nous sommes allés a l’Eglise , j’ai pu assister et filmer (caméra cachée) a un sacrifice rituel , Mi Chrétien mi vaudou , mais on ne sentait pas a l’aise, pour les photos ,c’est hard a cause des Américains qui les ont singés ,sans leur demander s’ils voulaient faire une photo ? reste que ça sent la révolution permanente , a voir mais avec prudence ,