Los Mochis et Topolobampo

C’est le début de notre trip vers la Barranca del Cobre, au Nord du Mexique, de Los Mochis (État de Sinaloa) hasta Chihuhua (État de Chihuahua).

Le trajet en bus (770 pesos) aura été l’un des plus longs depuis mon arrivée au Mexique. De Guadalajara, 14h en tout et 2h de retard à l’arrivée. Sans compter les trois « revisiones » (contrôles) après Tepic, entre 3h et 6h du matin. Le premier a été mené par ce qui ressemblait à des agents de sécurité privés. Est ensuite venu l’armée et, enfin, la police fédérale. Au final, aucune fouille corporelle mais, contrôle d’identité, descente du bus avec une rapide fouille de celui-ci et fouille des sac. Largement de quoi empêcher de dormir mais à mon avis pas forcément suffisant pour pouvoir attraper les vilains narcos.

 

Los Mochis

 

Bon, il n’y a vraiment pas grand-chose à voir à Los Mochis. Le centre-ville n’a même pas de zócalo et le mercado popular n’a rien d’exceptionnel. C’est même difficile d’y trouver à manger à bas prix, le comble pour un marché. Bref, aucun charme.

Le pire est sûrement atteint le soir, lorsque les rues se vident et que les boutiques tirent leurs rideaux de fer. Passé 20h30, plus personne dans les rues, et on n’a pas envie de s’y attarder étant donné la réputation de la région.

Une ville à ajouter aux côtés de Villahermosa dans la catégorie « villes sans intérêt ».

Si vous souhaitez goûter à un Los Mochis plus animé et musical, voici une tranche de vie musicale filmée par Joël lors de son projet Petites Musiques de Train.

Topolobampo

 

A 45min de bus (17 pesos) de Los Mochis, le lieu était décrit comme un petit village de pêcheurs au sein d’une baie dans laquelle s’ébattent dauphins et pélicans. Bon, il y a bien quelques pêcheurs mais il faut probablement faire un tour en lancha dans les îles alentours pour apercevoir la beauté de la faune et des paysages. A terre, on voit surtout un bord de mer peu avenant. Pas de plage a priori, sauf à prendre un bus du côté de l’embarcadère et une usine à la pointe du village qui a tendance à gâcher la vue. La vue, justement, du haut de Nuestra Senora de Guadalupe, s’annonçait pourtant pas mal. Peut-être faut-il obligatoirement faire un tour en lancha pour apprécier l’endroit. Il semblerait que ce soit l’unique attrait du village.

 

Baie de Topolobampo

Baie de Topolobampo

 

Heureusement, ce n’est que la première étape de notre périple et les étapes suivantes nous réservent des merveilles naturelles et culturelles !

 

Pour la suite du voyage et prendre le célèbre train el Chepe, c’est par ici…

Pour plus de photos de la Barranca del Cobre, c’est par là…

Et pour revenir à notre itinéraire dans la Barranca

 

Si vous avez fait la balade en lancha, laissez un commentaire pour dire ce que vous en avez pensé.

A propos de l’auteur

Je m'appelle Colin, je suis étudiant et amateur de voyage. En 2012, j'ai réalisé un échange universitaire de 5 mois à Guadalajara, la 2ème ville du Mexique. Pourquoi ce blog? Pour partager ma passion pour le Mexique, vous aider à préparer votre voyage et, si possible, vous faire rêver !