Las ruinas de Chinkultic et las lagunas de Montebello

Las ruinas de Chinkultic

Las ruinas de Chinkultic sont situées sur la route entre Comitán et las lagunas de Montebello, à une dizaine de kilomètres de ces dernières. C’est le même combi (35 pesos jusqu’aux lagunas) qui y dépose. Dès l’arrivée à l’embranchement commence le balai des taxis (officiels ou improvisés) et des guides. Rien n’est gratuit et c’est exactement pareil pour les lagunas. Cela a tendance à être assez oppressant à force. A l’arrivée, on nous propose donc de faire en taxi le chemin jusqu’aux ruines (environ 1 km) pour 20 pesos. Pas forcément obligatoire.

 

Temple, Ruinas de Chinkultic, Chiapas

Temple, Ruinas de Chinkultic, Chiapas

 

Le site de Chinkultic (entrée gratuite) est calme et il était presque sans touriste à notre passage. Au début, seulement quelques stèles et semblant d’édifices. Mais un peu plus loin, on prend de la hauteur jusqu’à un temple dominant les vallées alentours et un superbe cenote (gouffre naturel) au fond duquel baigne des eaux d’un bleu intense. Cela vaut le détour (malgré les deux seuls lignes consacrées au lieu dans le Guide du routard du Mexique). Ceci dit, les lacs de Montebello sont un cran au-dessus.

Cenote, Ruinas de Chinkultic, Chiapas

Cenote, Ruinas de Chinkultic, Chiapas

Paysage, Ruinas de Chinkultic, Chiapas

Paysage, Ruinas de Chinkultic, Chiapas

 

 

Las lagunas de Montebello

 

Le mieux, pour voir l’ensemble des lagunas, c’est sûrement de faire le recorrido (tour) proposé en pick up par de nombreux guides (200 à 250 pesos après négociation).

Les lacs sont absolument magnifiques! Il y en a de toutes les couleurs et pour tous les goûts. Le lac de Montebello, central, est le plus approprié pour la baignade, car moins profond. C’est aussi un des plus beaux. Mon lieu préféré reste cependant le mirador de los cincos lagos duquel on peut observer 5 lacs (cf photo). Tout simplement à en tomber à la renverse. On peut même faire des ballades en canoë ou en lancha (radeau en bois en l’occurrence, les engins à moteur étant interdits) pour aller voir la laguna Escondida, cachée par la végétation. Le « guide », surtout là pour sa voiture, nous a emmené au lago internacional qui sépare le Mexique du Guatemala. Sans aucun poste de contrôle, rien à voir avec la frontière Nord du Mexique ! Seul un fils tendu sépare le lac en deux, fils que les pêcheurs en radeau ne se privent pas de franchir pour aller jeter leurs filets quelques mètres plus loin. Les lagunas sont probablement l’une des plus belles choses que l’on ait vues depuis le début du trip au Chiapas.

 

Los cincos lagos, Lagunas de Montebello, Chiapas

Los cincos lagos, Lagunas de Montebello, Chiapas

Lago de Montebello, Lagunas de Montebello, Chiapas

Lago de Montebello, Lagunas de Montebello, Chiapas

 

Lanchas, Cincos lagos, Lagunas de Montebello, Chiapas

Lanchas, Cincos lagos, Lagunas de Montebello, Chiapas

Pêcheurs en lancha, lago internacional, Lagunas de Montebello, Chiapas

Pêcheurs en lancha, lago internacional, Lagunas de Montebello, Chiapas

Lagunas de Montebello, Chiapas

Lagunas de Montebello, Chiapas

 

Pour la suite du voyage direction Palenque et Agua Azul, c’est par ici…

Pour plus de photos du Chiapas, c’est par là…

Et pour revenir à notre itinéraire au Chiapas

 

A propos de l’auteur

Je m'appelle Colin, je suis étudiant et amateur de voyage. En 2012, j'ai réalisé un échange universitaire de 5 mois à Guadalajara, la 2ème ville du Mexique. Pourquoi ce blog? Pour partager ma passion pour le Mexique, vous aider à préparer votre voyage et, si possible, vous faire rêver !