El Día de los Muertos : une tradition mexicaine originale

Article invité rédigé par Mathilde Conquédo, du site www.studyglobal.fr, une agence proposant l’immersion à l’étranger via des cours de langues. Mathilde nous fait découvrir el Día de los Muertos (le jour des morts), une tradition mexicaine où se mélange tradition Athèque et influences espagnoles.

 

Alors qu’en France et en Europe la mort est synonyme de tabou, certains pays ont l’habitude de la célébrer. Au Mexique el Día de los Muertos, est un évènement traditionnel qui se déroule chaque année le 2 novembre. Les festivités qui ont alors lieu sont significatives d’une vision différente du passage vers l’au delà.

 

Statuettes en forme de squelettes

Statuettes en forme de squelettes

D’où vient cette tradition mexicaine?

 

Cette fête où les morts sont à l’honneur est à l’origine Aztèque. En cette époque, les populations avaient pour coutume de consacrer deux jours aux morts : un pour les enfants et un pour les adultes. Ces moments réservés aux défunts étaient en réalité deux jours de fête, où les populations avaient comme coutume de danser et chanter sur les tombes en apportant des offrandes. Les aztèques pensaient également qu’il existait plusieurs paradis et que les circonstances de la mort déterminaient quel paradis le défunt allait rejoindre. Cependant la plupart des gens ne pouvaient y accéder.

Comme toute tradition, elle a été influencée par les différentes cultures et religions qui sont arrivées au Mexique au cours des siècles. Ainsi lorsque les Espagnols débarquèrent on aurait pu penser que les rituels Catholiques prendraient le dessus. Au contraire, les deux coutumes se sont confondues en une seule et unique tradition. En effet, les espagnols avaient pour habitude d’apporter aux morts des fleurs, du pain et du vin, non pour les aider dans leur nouvelle vie, mais pour les apaiser, par peur que ces derniers ne les entrainent avec eux. Ils allumaient également de nombreux cierges pour les guider vers le bon chemin.

 

Un autre exemple d'art populaire autour de la mort

Un autre exemple d’art populaire autour de la mort

 

Les célébrations aujourd’hui : entre tradition Aztèque et influences chrétiennes

 

La coutume Aztèque a perduré, seules ses dates ont été modifiées pour concorder au calendrier Catholique. En effet, les dates de la Toussaint et des fêtes Aztèques ont été rassemblées et aujourd’hui, au Mexique, on fête les morts du 31 octobre au 2 novembre, Halloween étant également représenté. Si vous êtes en séjour linguistique dans une ville mexicaine durant le mois d’octobre, partout vous trouverez des représentations de la mort, squelettes, figurines dans les rues ou au travers des médias. Dans chaque foyer, les populations décorent un autel pour leurs morts, avec des offrandes, photos et objets qui ont appartenu au défunt. Les familles continuent de se rendre sur les tombes, même si elles ne dansent pas toujours dessus, il leur arrive de passer de longs moments dans les cimetières ou de pique-niquer sur les sépultures en écoutant de la musique. C’est également l’occasion de remplacer les fleurs mortes, de nettoyer les tombes, de les décorer avec des cierges, des fleurs et autres objets. Des cadeaux typiques del Dia de los Muertos sont aussi échangés tels que des petits squelettes ou encore des friandises, et pains en forme de tête de mort ou os humains. Il s’agit réellement d’une fête, un grand repas avec toute la famille est organisé et la tequila coule à flot, au son des cloches qui annoncent la venue des morts en ce jour sacré.

El Día de los Muertos est l’une des fête les plus importantes et traditionnelles du Mexique. Dès le plus jeune âge les enfants la célèbre, elle représente une part importante de leur culture et de leur héritage. En effet, les Mexicains ne craignent pas vraiment la mort (NDLR : cf le Musée des momies de Guanajuato) et cette célébration permet aux familles de se retrouver et de se rapprocher.

A propos de l’auteur

Je m'appelle Colin, je suis étudiant et amateur de voyage. En 2012, j'ai réalisé un échange universitaire de 5 mois à Guadalajara, la 2ème ville du Mexique. Pourquoi ce blog? Pour partager ma passion pour le Mexique, vous aider à préparer votre voyage et, si possible, vous faire rêver !

  • julietta

    Bonjour,

    Il est super ton blog. Il est vraie que la mort n’est pas un tabou au Mexique. Je tenais juste à préciser que nous les mexicains (comme tout le monde) nous craignons fort la mort, nous ne fêtons pas la mort. En français j’ai trouvé par tout la traduction « fête de morts », mais au Mexique on dit plutôt « le jour des morts » et beaucoup des gens au Mexique utilisent égalent le terme :  » todos santos » (la Toussaint). Je comprends bien que le gros contraste entre la Toussaint en France et la Toussaint mexicaine vous donnent la impression que chez nous on fait la gros fête, mais dans le esprit des mexicains ce n’est pas tout à fait cela. Le jour des morts est avant tout un rite d’amour car il nous permet de rendre hommage à tous ceux qui nous avons aimé fort et qui sont déjà partis donc le jour des morts si on dit que on fête quelque chose n’est pas la mort mais les souvenirs. On va alors penser à faire une autel avec les plats, les boissons et les gourmandises qui préféraient de son vivant les gens bien aimés qui sont déjà partis, ce qui va nous donner l’occasion de beaucoup nous souvenir d’eux, de penser à tout ce qu’ils ont laisse de bon dans nos vies. Mais sur tout de les évoquer et d’en parler. En tout cas, c’est un rite chez nous que je trouve nécessaire car le fait d’affronter ce que l’on craigne, ce qui est douloureux et le matérialiser en quelque chose de beau peut aider à guérir.

    En quant à la fascination morbide pour les momies de Guanajuato, cela est bien autre chose. Le fait d’exploiter comme attirance touristique la mort n’est pas tout à fait caractéristique du mexicain, mais de l’être humain. Un étranger qui va voir les momies de Guanajuato au Mexique va avoir la même impression que une mexicaine à paris en train de visiter las catacombes. C’est morbide d accord, mais cela existe par tout.

    • http://www.voyagemexico.com/ Colin

      Merci beaucoup pour ton témoignage Julietta. C’est bien d’avoir le point de vue d’une Mexicaine sur ce sujet.

  • Nadia

    Bonjour,

    Je voulais juste savoir si en tant que touriste on pouvait vraiment « vivre » cette célébration ? J’arrive au Mexique le 30 octobre et je me demande quelle est la meilleure manière pour vivre cette célébration ? De plus, me conseillerai-tu de rester à Mexico durant cette période ou d’aller à Guadalajara ??

    Merci d’avance pour la réponse !

    • http://www.voyagemexico.com/ Colin

      Bonjour Nadia,
      J’ai bien peut de ne pas être le mieux placé pour te répondre car je n’étais pas au Mexique à cette période de l’année…

  • ttuftuft

    cest un bon jour pour se reproduire

  • Aurélia

    salut, c’est juste que au Mexique, on dit plutôt « Jour des morts » que « Fête des mort ».
    PS: mes grands-parents sont mexicains et je vais leur rendre visites 5fois pas an…

  • Gab Batailleur

    La fête des morts est définitivement la meilleure célébration mexicaine! Vous devez y assister au moins une fois dans votre vie!! Nous sommes aller à La Paz en 2017 pour célébrer le tout! https://youtu.be/YP2oiMGTPcM