Chichén Itzá

Située à mi-chemin entre Merida et Cancun, Chichén Itzá est la première étape de notre voyage à travers la péninsule du Yucatán.

Le village de Valladolid

 

Le rush à Chichén Itzá étant en fin de matinée, on a pris le temps de visiter Valladolid le matin. C’est vraiment un petit village. Les maisons y sont très colorées, notamment dans la rue principale. Le zócalo et le couvent au bout de la rue 42A sont sympas. Le petit truc en plus, c’est le cenote (15 pesos, soit 90cts) au cœur de la ville. C’est un grand puits naturel aux eaux vert-bleu semi-recouvert par la roche. On peut s’y baigner, ce qui est particulièrement appréciable vu la chaleur humide qui règne au Yucatán. Rien à voir avec l’agréable climat de Guadalajara.

Bon plan hébergement (bon marché pour la région) : l’hôtel Lili, 210 pesos la double.

 

Les pyramides de Chichen Itza, entre Mayas et Toltèques

 

On a pris le bus pour Chichén Itzá (22 pesos, soit 1,2€) en fin de matinée, histoire de profiter de l’après-midi, plus calme. L’entrée du site (gratuite pour nous grâce à notre statut d’étudiant national) est chère, comme tous les sites du Yucatán. Autre spécificité de la région, les constructions sont beaucoup plus stylisées que celles du Chiapas ou de Teotihuacán. Les finitions sont remarquables. La moitié gauche des édifices est de style maya-toltèque, plus peaufinée, alors que la moitié droite est de pur style maya aux formes plus épurées. Le jeu de pelote de Chichén Itzá est le plus grand du continent méso-américain. Il est assez impressionnant, d’autant plus lorsqu’on sait que le capitaine de l’équipe des vainqueurs était sacrifié (quel honneur !).

 

Pyramide de Chichen Itza

Pyramide de Chichen Itza

Edifice aux belles finitions, Chichen Itza

Édifice aux belles finitions, Chichen Itza

Iguane, Chichen Itza

Iguane, Chichen Itza

 

Le site comporte deux cenotes (l’un beaucoup plus visible que l’autre) qui donnent également un certain charme à ce site. Les deux servaient à faire des offrandes et des sacrifices, d’enfant y compris.

Une des particularités du lieu, c’est aussi sa quasi-transformation en marché d’artisanat. Un nombre impressionnant de stands proposant étoffes, masques, poignards aux manches en pierre de jade et j’en passe. De quoi trouver quelques souvenirs de voyageAttention à l’arnaque : les beaux masques peu chers que l’on vous proposera un peu partout sont en plâtre, et non en bois (comme on pourrait le croire en voyant les marchands tailler le bois sous vos yeux). Je sais de quoi je parle, je me suis fait avoir. Les masques ont vite fait d’exploser en mille morceaux. Autant que cela serve à d’autres…

En tout, on a mis 3h30 de visite. Le site ferme à 17h, donc il ne faut pas arriver trop tard non plus.

De là, on est directement parti à en Merida pour y passer la nuit (68 pesos de trajet, soit 4 euros).

 

Pour la suite du voyage direction Merida et la Ruta Puuc, c’est par ici…

Pour plus de photos de Chichen Itza, c’est par là…

Et pour revenir au sommaire de notre itinéraire dans le Yucatan

A propos de l’auteur

Je m'appelle Colin, je suis étudiant et amateur de voyage. En 2012, j'ai réalisé un échange universitaire de 5 mois à Guadalajara, la 2ème ville du Mexique. Pourquoi ce blog? Pour partager ma passion pour le Mexique, vous aider à préparer votre voyage et, si possible, vous faire rêver !

  • Simplymi

    Bonjour !
    Ton blog donne pas d’infos utiles, merci beaucoup.
    Par contre, j’aurais une question: je me demandais comment est ce qu’on pourrait faire avec nos bagages en visitant Chichen Itza, sachant qu’on loge à Valladolid et que la ville d’après serait Mérida ? On n’a pas d’autre choix que de trimballer nos bagages avec nous ? Ou y aurait-il une autre solution ?
    Merci !

    • Simplymi

      ‘pas mal* d’infos utiles’ je voulais dire.

      • http://www.voyagemexico.com/ Colin

        Bonjour,
        De mémoire, on avait laissé nos bagages à l’entrée du site. Des lockers sont prévus exprès. Pas de problème donc.

  • Beverley

    Bonjour,
    Une question,comment s’assurer que les masques sont bien en bois? J’imagine que la différence ne dois pas être flagrant vu que tu ne t’en es pas rendu compte…

    Merci pour ce blog qui nous sert un peu de bible, nous, étudiants en échange à l’université de Leon… ;)

    • http://www.voyagemexico.com/ Colin

      Bonjour Beverley,
      Content que le blog vous soit utiles!
      Pour les masques, la différence n’était pas si évidente que ça à voir, non. Mais j’ai été plutôt mauxvais sur ce coup-là.
      Je pense qu’en regardant le prix, nettement moins cher pour ceux en plâtre, tu dois pouvoir te faire une idée. Ensuite en entendant si ça sonne creux ou pas quand tu tapes dessus peut-être…
      Le mieux reste peut-être de demander sur place.